SCANI est construit autour de plusieurs grands principes :

Le multi-sociétariat : le projet est constitué de tous ceux qui y voient un intérêt : particuliers, entreprises et collectivités. Chacun est amené à donner son avis et, s’il le souhaite, s’impliquer.

La liberté d’action : le travail est réalisé, selon les cas, par des salariés, des prestataires ou des bénévoles. Le principe étant qu’il n’est fait recours à des prestataires ou des salariés que lorsqu’aucun bénévole ne veut, ou ne peut faire le travail.

La démocratie liquide : SCANI est piloté par un conseil d’administration bénévole soumis à la volonté d’une assemblée générale permanente, regroupant l’ensemble des bénéficiaires des produits et services. Le rôle du conseil d’administration est de trancher d’éventuels débats mais il n’intervient que très peu dans la vie quotidienne, qui est plutôt organisée en cercles de travail.

Dans ce cadre, vous pouvez lire les procès verbaux des décisions de l’assemblée générale permanente sur le wiki et consulter une liste tenue à jour régulièrement du travail réalisé.

Une relation différente aux aides publiques : l’ensemble des activités de SCANI est financé par les fonds propres des membres et par la vente de produits et de services. Par ailleurs, le fonctionnement financier est transparent, avec une communication publique régulière sur la façon dont l’argent des membres est utilisé. Les personnes publiques ou privées peuvent soutenir nos activités via un système d’investissement en capital qui interdit le versement d’intérêts, mais permet à ceux qui le souhaitent de récupérer plus tard l’argent investi, contrairement au principe des subventions.

La neutralité du réseau : le but principal de SCANI est la gestion de réseaux de transports de données. A ce titre, nous entendons préserver la plus stricte neutralité sur ces réseaux. On pourrait résumer ce principe par la phrase « tous paquets de données naissent, voyagent et meurent libres et égaux en droit ».

Le projet vous intéresse ? Vous pouvez en savoir plus en nous envoyant un courrier électronique, ou bien en venant nous rencontrer lors d’une réunion.